I-Boycott

Publié par Lauriane Laguillaumy
Porteur de l'initiative : Levent & Bulent ACAR (et bien d’autres !)

L’association I-Boycott, c’est d’abord « I-boycott.org » : la première plateforme de campagne de boycott bienveillant et de buycott, une pratique complémentaire du boycott, qui consiste à soutenir par ses achats.

L’objectif : remettre le consommateur et son pouvoir d’achat au centre de la société. A travers le site, tous citoyens et associations peuvent lancer leur propre campagne de boycott envers une marque à l’origine de scandale économique, écologique ou social. L’entreprise détient ensuite un droit de réponse avec les actions mises en œuvre suite au boycott, qui sera envoyé aux boycottants pour que chacun puisse juger et maintenir ou non leur boycott.

C’est les principes de la démocratie appliqué au marché. Et ça marche ! Aujourd’hui plusieurs multinationales ont agit et répondu, et plusieurs d’entres elles ont réussi à lever leur campagne en agissant, dont Petit Navire, Oasis et Philips pour les plus connus. La plateforme réunit aujourd’hui plus de 100 000 consom’acteurs et consom’actrices inscrits.

Depuis, I-Boycott continue de grandir : un serious game à destination pédagogique pour les écoles et universités a été lancé et bientôt une application pour scanner directement les produits et avoir leur impact santé et sociétale devrait voir le jour.

Rencontre avec Levent

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Engagé depuis le plus jeune âge dans le monde associatif, j’ai toujours voulu faire ma part pour changer le monde autour de moi et à travers des voyages solidaires comme à Dakar.

Dessinateur, je critique les injustices à travers mon crayon. Ingénieur en informatique, je suis persuadé que la seule et meilleure manière d’apporter le changement est avec la non-violence, le sourire et le positivisme 2.0. Le boycott est pour moi l’outil parfait pour apporter ce changement.

Pourquoi monter cette initiative ? Qu’est-ce qui t’a donné envie d’y aller ? Comment ça a démarré ?

Au fil des scandales économiques ou aberrations politiques, nombreux nous sommes à nous être indignés et finalement frustrés par le pouvoir que nous détenons. La majorité abandonne pour replonger dans les abysses du quotidien et une minorité réinvente un monde alternatif plus éthique. Et c’est encourageant. La seule problématique est que cela n’apportera pas de changement de paradigme. Avec I-Boycott, notre vœu n’était plus de poser des pansements mais de réinventer les règles de la société de consommation. Il y a encore beaucoup à faire mais le chemin que nous avons entamé est plein de belles promesses.

Qu’est-ce que notre accompagnement t’a apporté ?

Sur un projet de telle envergure, la première chose dont nous avons besoin est la confiance. Anciela nous a apporté dès le début ce cadre de confiance. Nous savions qu’au fur à mesure de notre avancée nous avions des personnes sur qui nous pouvions compter. Cela n’a pas de prix. Anciela nous a aidés et conseillé de nos premiers pas jusqu’à notre phase d’essaimage et de pérennisation.

Contacts

levent.acar@hotmail.fr 

www.i-boycott.org

www.facebook.com/i.boycott.org