Biomédé

Publié par Justine Swordy-Borie
Porteur de l'initiative : Ludovic Vincent

Biomédé est une « jeune pousse » qui propose de dépolluer les sols grâce aux plantes. A travers un processus de phytoremédiation, elle propose un mélange de graines de plantes qui ont la capacité d’extraire les éléments traces métalliques et en particulier le cuivre.

Aujourd’hui des agriculteurs un peu partout en France, et notamment dans le Beaujolais ont accepté de co-construire cette technique avec Biomédé pour régénérer leurs terres et s’assurer la meilleure vie possible de leurs sols. C’est leur volonté qui a permis à ce projet d’être possible.

Et depuis peu, Biomédé propose à tous les lyonnais (et alentours) de bénéficier d’une bénéficier d’une analyse du sol de leur jardin, afin d’identifier la pollution des sols sur notre belle (mais polluée) région !

Rencontre avec Ludovic

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis ingénieur agronome depuis maintenant une dizaine d’année et j’ai travaillé dans des centres de recherches en France et à l’international sur des solutions naturelle de dépollution des sols et de revalorisation de la biomasse.  Je suis également le cofondateur de la startup Biomédé accompagnée par Anciela.

Nous sommes partis d’un constat simple : depuis la révolution industrielles les terres agricoles et urbaines ont été très impactées par les pollutions et notamment les éléments traces métalliques, par des traitements comme le glyphosate qui amène avec lui des éléments traces métalliques (ETM) et il n’existait à l’heure actuelle aucun autre moyen de régénérer ces sols qui ont mis des centaines de milliers d’années à se structurer.

Pourquoi monter cette initiative ? Qu’est-ce qui t’a donné envie d’y aller ? Comment ça a démarré ?

La phytoremédiation (c’est-à-dire le traitement des sols par les plantes) est une technique qui a une vingtaine d’année avec beaucoup de travaux scientifiques qui ont montré son efficience et sa pertinence sur des pollutions diffuses. Pourtant il y a encore trop peu d’initiatives en ce sens.

Le monde agricole est à un tournant notamment en Europe en termes de circuit court et de qualité des pratiques et de la production. Revaloriser les sols s’inscrit dans l’amélioration continue de ces pratiques en plus d’assurer la meilleure qualité possible aux aliments cultivés. C’est un héritage qui a mis des siècles à nous parvenir. Bien plus fragile que nous le pensons et sur lequel, outre le travail des hommes, des milliards d’organismes vivants, chaque instant, creusent, échangent, se multiplient et font que nous ne vivons pas au milieu d’un désert. Au même titre que l’eau et l’air, le sol est vivant et sa diversité microbiologique, fongique, entomologiques, sa respiration, sa vie, sont impactés par les éléments qui  lui sont toxiques autant qu’à nous.

Qu’est-ce que notre accompagnement t’a apporté ?

Quand on porte un projet de l’Économie sociale et solidaire il est important d’avoir un regard humain et sensible, portée par des personnes qui veulent comme nous changer le monde en Bien (et non en biens). Anciela est un lieu de rencontre et d’échange où chacun essaye de rendre meilleur la société dans laquelle nous vivons tous. Quand on monte une startup il est crucial de savoir pourquoi et pour qui on le fait. Anciela nous met en relation avec des personnes inspirantes et engagées.

Contacts

ludovicvincent@gmx.com

www.biomede.fr

www.facebook.com/BI0MEDE